LE PR TOUADERA « ON VIENT D’ENTAMER LES GRANDS DOSSIERS NOTAMMENT LE DESARMEMENT QUI EST UN POINT IMPORTANT DANS NOTRE PAYS » - Site de la Présidence de la République centrafricaine
50850
post-template-default,single,single-post,postid-50850,single-format-standard,eltd-core-1.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland-ver-1.13, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,paspartu_enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive
 

LE PR TOUADERA « ON VIENT D’ENTAMER LES GRANDS DOSSIERS NOTAMMENT LE DESARMEMENT QUI EST UN POINT IMPORTANT DANS NOTRE PAYS »

LE PR TOUADERA « ON VIENT D’ENTAMER LES GRANDS DOSSIERS NOTAMMENT LE DESARMEMENT QUI EST UN POINT IMPORTANT DANS NOTRE PAYS »

Excellence Monsieur le Président, vous revenez de Malabo au sommet extraordinaire des chefs d’État de la CEMAC quelles sont les résolutions concernant la République Centrafricaine?

Je vous remercie pour cette question, comme vous l’avez dit, c’est un sommet extraordinaire de notre communauté, la CEMAC et il y a eu trois grandes questions qui ont été discutées notamment sur les Accords de Partenariat Économique, le financement des aspects économiques de la sous-région et éventuellement un soutien aussi à la République Centrafricaine.

Alors qu’est-ce que vous ramenez, nous avons entendu dire que le siège de la CEMAC reste en Centrafrique et que les pays de la CEMAC ont octroyé une aide financière à votre pays, pourrions-nous avoir des amples détails ?

Oui bien sûre comme vous savez, le siège de notre communauté, le siège statutaire se trouve en République Centrafricaine mais compte tenu des événements que nous avons connus, de manière provisoire, la commission était obligée d’être délocalisée pour des raisons de sécurité. Mais, vous savez qu’il y a eu des élections ici en République Centrafricaine, l’ordre constitutionnel est revenu, la paix revient donc nous pensons que dans un avenir proche que la commission puisse revenir au siège naturel, au siège statutaire de notre communauté.

Et, bien entendu vous savez ce sommet m’a donné l’occasion de remercier tous les pays de la communauté pour leurs soutiens à la République Centrafricaine depuis le début de cette crise. Nous disons aussi merci pour ce soutien et l’appui que nous avons eu de tous les membres de la communauté. Nous remercions les chefs d’États pour leur solidarité, compte tenu du fait que la République Centrafricaine est en train de sortir de cette crise. On vient d’entamer les grands dossiers notamment le désarmement qui est un point important dans notre pays.

Les chefs d’États ont vu qu’il est important d’apporter leur soutien à ce processus pour donner un signal fort à la communauté internationale pour qu’elle se mobilise autour de la République Centrafricaine sur cette question du Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement des ex-combattants. C’est un grand dossier ,y compris aussi la commission et les chefs d’États ont aussi adopté plusieurs mesures tendant à alléger notre situation auprès de la banque centrale et puis aussi d’autres appuis comme l’aide budgétaire pour permettre à notre pays de faire face aux problèmes des réfugiés, des déplacés qui sont des problèmes importants auxquels nous devons nous attaquer. C’est donc pour cela que les chefs D’États ont jugé important de nous apporter un soutien dans ce sens.

Monsieur le Président, sur certains médias, nous avons entendu parler du montant de Neuf Milliards, Pour quels projets sont destinés ces fonds ?

En fait, il y a les 4 Milliards qui représentent le soutien des Pays de la CEMAC pour la question du DDRR et Cinq autres Milliards qui viendraient directement de la commission pour soutenir les actions prioritaires dont je viens de faire mention.

Interview retranscrite par Tanguy FAFA

No Comments

Post a Comment